Gagnoa, 07 avr 2022 (AIP)- L’Association des professionnels du caoutchouc naturel (APROMAC), qui est la faitière de l’hévéaculture regroupant les producteurs et les usiniers de la filière hévéa en Côte d’Ivoire, a réhabilité 122,6 km pistes villageoises au cours de l’année 2021, a annoncé son chargé de communication, Guy Romain Brissy,  mardi 05 avril 2022, à Gagnoa.

Concernant la question des pistes qu’entretient la faitière de l’hévéaculture dans ses zones de productions de caoutchouc naturel, le responsable communication a déclaré lors d’une émission radiodiffusée en nocturne, que quatre grandes localités ont bénéficié de reprofilage lourd, pour un montant total de plus de 1,47 un milliard de francs CFA.

Au niveau de Gagnoa, 15,5 km de pistes ont bénéficié de cette réhabilitation sur deux tronçons. Celui de Zégrepa-campement Amanikouassikro, long de 7,5 km et un deuxième bloc, Grand Gbassi -campement pour  6 km. Le tout d’un montant global de 250 592 470 FCFA.

Deux dalots ont, par ailleurs, été montés sur ces routes qui ont été construites avec « beaucoup de difficultés », a révélé M. Brissy. Il a rappelé qu’à l’origine, ces routes étaient impraticables, même à moto. « Aujourd’hui, c’est un vieux souvenir, et les producteurs des autres filières, tous sont heureux avec nous », a-t-il assuré.

La dernière action de l’APROMAC à Gagnoa remonte à 2012, où 30 km de pistes avaient été réhabilitées, toujours par rapport à des zones productrices, en fonction du nombre de producteurs d’hévéa sur l’axe choisi, du tonnage réalisé, des difficultés d’évacuation et selon la disponibilité des ressources.

Trois autres zones productrices d’hévéa en Côte d’Ivoire, que sont Soubré, Sassandra et Ira, ont aussi bénéficié de travaux de pistes rurales, respectivement sur 43,5 km, 24,8 km et 38,8 km.

Des techniciens hévéa qui sont dans la zone, et qui ont reçu de petites notions en route, sont chargés d’identifier d’éventuelles dégradations et alerter les techniciens de l’APROMAC, afin de maintenir les routes carrossables, apprend-on.

Outre le programme d’appui à l’entretien des pistes d’accès aux plantations d’hévéa, l’APROMAC consacre aussi les montants de ses prélèvements sur les producteurs et les usineurs, à deux autres programmes d’appui, dont la formation aux métiers de l’hévéa et la création de plantations d’hévéa par la subvention de plants d’hévéa de qualité.

Source:(AIP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here