Vingt cinq jeunes chercheurs, issus de Sakassou, Béoumi et Bouaké, ont pris part, les mercredi 12 et jeudi 13 août 2020, à un atelier de renforcement des compétences en techniques de plaidoyer organisé à leur intention à Bouaké par la plateforme de la société civile pour la paix et la démocratie (PSCPD).

Il s’agissait de leur donner les rudiments nécessaires pour leur permettre de maitriser les techniques en matière de plaidoyer. L’atelier avait également pour objectif de leur donner l’occasion de partager leurs expériences sur les bonnes pratiques, méthodes et pratiques en matière de plaidoyer.

Pendant les deux jours de cette formation, les jeunes chercheurs ont ainsi été instruits sur le rôle et les étapes du plaidoyer, la colette et l’exploitation des données en plaidoyer, la compréhension du processus décisionnel du récepteur, les objectifs de plaidoyer et l’identification des cibles du plaidoyer.

Ils ont également été instruits sur la mise en place des alliances dans le cadre du plaidoyer, la mobilisation des fonds pour le plaidoyer, les méthodes qui permettent d’argumenter le plaidoyer et de communiquer efficacement avec les décideurs, le suivi et l’évaluation de la campagne de plaidoyer et l’élaboration du plan d’action.

Cet atelier s’inscrivait dans le cadre du programme « Transition et Inclusion politiques », financé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et mis en œuvre par dix organisations partenaires régionaux dont la PSCPD pour le centre (Gbêkê).

(AIP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here