L’amphithéâtre Tidou Abiba Sanogo de l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa a abrité l’atelier de présentation d’une licence professionnalisante dénommée « Technicien agricole en ressources végétales ».

Cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de toutes les parties prenantes, a permis de montrer l’environnement de travail de l’étudiant, de donner un aperçu de l’ensemble des disciplines enseignées durant les trois années de licence ainsi que les débouchés de cette formation et d’assurer une large communication.https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?client=ca-pub-1883810847636355&output=html&h=280&adk=310948487&adf=3169863270&pi=t.aa~a.868453344~i.9~rp.4&w=743&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1652202803&num_ads=1&rafmt=1&armr=3&sem=mc&pwprc=5732055886&psa=1&ad_type=text_image&format=743×280&url=https%3A%2F%2Fci.opera.news%2Fci%2Ffr%2Fdefault%2F1a2b35255542795d8da3e9962067b352&fwr=0&pra=3&rh=186&rw=743&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&fa=27&adsid=ChAI8L3tkwYQv9TWzqWvkch1EkgA9l3Pa6Sp-nNiDgGGkd2Ncxt-Ik-Y8S8Mws9W9DKpkhMLXS9F5lUnmhw1bdvx_21I2B1UPOtvg3g2pjWoPRlaIGaTTY24noE&uach=WyJXaW5kb3dzIiwiMy4wLjAiLCJ4ODYiLCIiLCI5OS4wLjQ4NDQuODQiLFtdLG51bGwsbnVsbCwiNjQiLFtbIiBOb3QgQTtCcmFuZCIsIjk5LjAuMC4wIl0sWyJDaHJvbWl1bSIsIjk5LjAuNDg0NC44NCJdLFsiT3BlcmEiLCI5OS4wLjQ4NDQuODQiXV0sZmFsc2Vd&dt=1652259637063&bpp=41&bdt=5233&idt=44&shv=r20220509&mjsv=m202205050101&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3Df89103617ba813d0%3AT%3D1650089389%3AS%3DALNI_MbWHFnFLr7-Ba-itnG9RQY_YYba2A&gpic=UID%3D00000604e947004b%3AT%3D1651932647%3ART%3D1652259591%3AS%3DALNI_MaReuu5oxB5g8FtvEXyXauQ19tnFQ&prev_fmts=970×50%2C0x0&nras=2&correlator=617546686218&frm=20&pv=1&ga_vid=1585457109.1650089244&ga_sid=1652259634&ga_hid=1993480960&ga_fc=1&u_tz=0&u_his=5&u_h=768&u_w=1366&u_ah=728&u_aw=1366&u_cd=24&u_sd=1&dmc=4&adx=116&ady=1624&biw=1311&bih=658&scr_x=0&scr_y=0&eid=44759876%2C44759927%2C44759842%2C31065742%2C31067282&oid=2&pvsid=2069762678290480&pem=430&tmod=1166699635&uas=0&nvt=1&ref=https%3A%2F%2Fci.opera.news%2Fci%2Ffr%2Fdefault%2F566815c9b2dc0793281404fb7fa1b6ec&eae=0&fc=384&brdim=0%2C0%2C0%2C0%2C1366%2C0%2C1366%2C728%2C1326%2C658&vis=1&rsz=%7C%7Cs%7C&abl=NS&fu=128&bc=31&jar=2022-05-11-08&ifi=6&uci=a!6&btvi=1&fsb=1&xpc=WDeG8xvqFI&p=https%3A//ci.opera.news&dtd=161

Marie-Jeanne Adelaide OHOU épouse YAO, coordonnatrice du projet FOAD (Formation ouverte Distance) a indiqué que ce projet a été mis en place pour faire face au problème de massification et pour répondre au besoin de demandes de plus en plus croissantes de formation des populations.

Elle a indiqué que cette formation se fera en ligne et en présentiel basée sur l’approche par compétence.

Ces compétences sont l’amélioration de la productivité, la protection des cultures, l’accompagnent des agriculteurs dans la réalisation et le suivi de leurs projets et le perfectionnement continuel, a précisé Dr Ohou.

Avant de souligner que la formation du technicien agricole est repartie sur trois années en quatre modules et permettra aux apprenants une intégration dans le monde agricole.

Pour sa part Koffi Kouamé, Chef de projet AUF,C2D, Bureau national AUF Abidjan, direction régionale Afrique de l’Ouest, a fait savoir que la licence Technicien agricole en ressources végétales se présente comme une opportunité de formation et de renforcement de capacité à la fois pour les étudiants et pour les professionnels qui ambitionnent de retourner aux études.

Avant de rassurer que l’AUF, leur faîtière reste aux côtés des autorités universitaires dans le processus de capitalisation et de valorisation des résultats de ces trois années de travail.

Notons que la licence professionnalisante Technicien agricole en ressources végétales est le fruit du travail de l’équipe pédagogique de la formation ouverte et distance de l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa qui a bénéficié d’un accompagnement à distance de l’équipe du Laboratoire de soutien aux synergies Education-Technologie de l’université de Liège en Belgique.

La mise en place de la FOAD Technicien Agricole en ressources végétales de l’UJLoG est financée par le Contrat de Désendettement et de développement (CD2) à travers la convention de partenariat « Appui à la création de l’université virtuelle de Côte d’Ivoire » signée dans le cadre du projet « Appui à la modernisation et à la réforme des universités et Grandes écoles de Côte d’Ivoire », entre l’agence universitaire de la francophonie et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Source: Opéra News

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here