En marge de la Cop 15 qui s’est ouverte le 9 mai, au Sofitel Abidjan hôtel Ivoire, la vice-secrétaire générale de l’Onu, Amina Mohamed, a effectué, la veille, une visite de terrain dans plusieurs localités productrices de cacao dans le département de Soubré chef-lieu de la région de la Nawa.

Cette activité avait pour objectif principal de mettre en évidence l’appui du Système des Nations unies pour le développement (Snud) aux efforts du gouvernement ivoirien en vue d’améliorer la production d’un cacao durable en Côte d’Ivoire.

Elle a dit être satisfaite des résultats observés sur le terrain. « J’ai apprécié les efforts faits par les différents acteurs pour éliminer le travail des enfants, améliorer la productivité des récoltes et augmenter les revenus des familles. J’ai été impressionnée par les efforts fournis par le gouvernement ivoirien en collaboration avec le système des Nations unies », s’est-elle félicitée. Et d’ajouter : « Enfin, j’ai eu l’occasion d’apprécier les efforts faits par la Première dame Dominique Ouattara pour améliorer les conditions des enfants en situation de vulnérabilité en leur facilitant l’accès à l’éducation et au système de santé ».

Amina Mohamed a également prévenu de l’urgence de la réalisation des promesses d’investissement de la communauté internationale en vue de la transformation de l’agriculture adaptée au changement climatique et la digitalisation de l’économie.

En effet, a expliqué l’émissaire de l’Onu, la coopération entre le Snud et la Côte d’Ivoire prend en compte différents points dont l’amélioration des revenus des producteurs, la lutte contre le travail des enfants, l’appui à l’enregistrement des naissances, l’amélioration de la qualité de l’éducation, le développement de l’agroforesterie et la reforestation.

Amina Mohamed était accompagnée dans cette mission de la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba. Les deux personnalités ont pu s’enquérir et se satisfaire des résultats de la coopération entre les Nations Unies et le gouvernement ivoirien dans le cadre de la promotion d’un cacao durable.

A en croire Kaba Nialé, « le soutien apporté par les Nations unies contribue significativement à l’amélioration de la productivité des paysans et à la lutte contre le travail des enfants ».

Lors de cette visite, la délégation s’est rendue dans le champ-école de Kouakoukro, localité située à 7 Km de Soubré, ensuite au centre d’accueil pour enfants de Soubré puis au centre de santé urbain de Yabayo et enfin dans une plantation d’agroforesterie dans la sous-préfecture de Grand-Zattry.

Pendant tout le parcours, Amina Mohamed a pu échanger avec différents membres de coopératives et des représentants des communautés bénéficiaires de cette coopération au sein du foyer des jeunes de Soubré.

Source: Frat Mat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here