Le phénomène est devenu préoccupant.

Il a créé un site de phishing et a ensuite réinvesti son argent en Bitcoin.

2,43 millions d’euros en Bitcoin. C’est la somme colossale qu’est parvenu à gagner un adolescent britannique grâce à une arnaque bien sophistiquée en ligne. Pour réussir cette prouesse, ce dernier a créé un site de phishing qui ressemble comme deux gouttes d’eau à l’original.

Selon The Register, il s’agit d’une copie de Love2Shop, un portail qui permet d’offrir des cartes cadeaux. Pour tromper les internautes, il a acheté massivement des publicités Google afin de faire apparaître son faux site avant l’original.

Des investissements en crypto qui rapportent

De nombreux utilisateurs n’y ont vu que du feu et le jeune pirate a pu récupérer 12 000 numéros de cartes de crédit et 197 identifiants PayPal. Les bons d’achats s’avéraient aussi très lucratifs et rien que pour la semaine où son site est resté actif, l’adolescent a récupéré 6500 livres sterling (7680 euros).

Au final, ce dernier a décidé d’investir son argent en bitcoins et dans d’autres cryptomonnaies. Il possédait 48 bitcoins, soit environ 2,43 millions d’euros. Le garçon a finalement accepté de plaider coupable de blanchiment d’argent et de fraude par fausse déclaration. Il a reçu une peine de réhabilitation de 12 mois, ainsi qu’une ordonnance de confiscation de ses avoirs.

Citée par nos confrères, la juge Catarina Sjölin Knight, a expliqué à l’adolescent que « s’il était un adulte, il serait en prison. Vous avez un intérêt de longue date pour les ordinateurs. Malheureusement, vous avez utilisé vos compétences pour commettre une fraude sophistiquée ».

En matière de piratage, la valeur n’attend point le nombre des années. Nous vous parlions notamment en mars dernier de cet ado de 17 ans condamné à trois ans de prison suite à une arnaque au bitcoin sur Twitter. Il avait auparavant pris le contrôle des comptes de personnalités de renom parmi lesquelles Joe Biden, Barack Obama, Elon Musk, Bill Gates, ou encore Jeff Bezos.

Source : Par Jean-Yves Alric

de presse-citron.net, publié le 29 octobre 2021

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here