La Côte d’Ivoire a ratifié le 4 juin 2022 deux accords, dont un accord de prêt de 5,772 milliards de FCfa et un accord-cadre de vente à tempérament de 17,277 milliards de FCfa avec la Banque islamique de développement (Bid), pour le financement de la 3e phase du Projet d’aménagement hydro-agricole des régions du Haut-Sassandra et du Fromager (Paha-Hsf). L’information a été publiée le 4 août 2022, par le gouvernement sur son portail officiel.

Au dire d’Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement, « ce projet vise à contribuer à l’augmentation des revenus des acteurs de la chaîne de valeur du riz et globalement, à soutenir la sécurité alimentaire du pays. Il a spécifiquement pour objectif de créer, à la fois, de meilleures conditions de production, de transformation et de commercialisation du riz, des produits maraîchers et des produits de la pêche, avec l’implication des opérateurs privés et des communautés rurales, notamment les femmes et les jeunes ».

Le financement, objet de ces deux accords portant sur la phase III du projet, permettra de consolider les acquis des phases I et II avec l’aménagement de 812 ha supplémentaires de terre, notamment à Krizabahio et à Brakaguhé, en vue d’atteindre l’objectif de 1600 ha de terre aménagés initialement prévus, a-t-il souligné.

Source: Frat Mat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here